Lutte contre le gaspillage alimentaire et gestion des déchets de cantine

mercredi 4 mars 2015, par MD

 Projet de gestion des déchets de cantine et lutte contre le gaspillage alimentaire

  

Dans le cadre des actions de réduction de déchets, la commission environnement a mené une étude sur la cantine municipale.

Cette étude est faite en partenariat avec le SIRTOM du Laonnois.

 Le but de cette étude était double :

- comprendre les comportements alimentaires des enfants accueillis à la cantine et les sensibiliser à la lutte contre le gaspillage alimentaire,

- réduire les déchets et tenter de valoriser tous les déchets qui pourraient l’être.

 Différentes actions ont donc été menées :

Des pesées ont été réalisées pendant une semaine. Une animatrice du SIRTOM et une conseillère municipale se sont rendues à la cantine et ont pesé tous les déchets partant à la poubelle d’ordures ménagères.

 Il apparaît donc qu’environ, suivant les semaines, nous jetons à la poubelle entre 30 %
et 40 % de ce qui est acheté en alimentaire.

Ce résultat est énorme et nous a questionné sur les comportements alimentaires des enfants.

Dans ce cadre, différentes actions sont en cours : journée de sensibilisation à l’équilibre alimentaire, journée du goût, encadrement différent des enfants à la cantine, sensibilisation à ce que l’on jette.

 

L’axe éducatif est clair : ne plus banaliser le geste de jeter à la poubelle, mais bien se demander « pourquoi » l’on jette, et peut-on faire autrement ?

 Une réflexion sur le tri des déchets est menée :

Le tri sélectif a été renforcé avec l’achat des trois poubelles bien distinctes (ordures ménagères, tri sélectif, compostage).

Les consignes de tri sont bien visibles par tous.

Les récipients plastiques ne pouvant pas être valorisés au tri sont récupérés et donnés aux écoles ou au périscolaire pour les activités.

Un composteur est mis en place et recevra les serviettes en papier, les épluchures.

Les enfants du périscolaire ont pu bénéficier d’une animation sur le compostage et le tri sélectif avec le SIRTOM.

Le prestataire de service API RESTAURATION a été questionné.

1/ La quantité ?

Nous avions un doute sur le grammage, puisque les quantités fournies paraissaient trop importantes. Sur ce point API RESTAURATION est conforme à la réglementation et ne peut pas moduler les grammages.

2/ Le goût et la qualité ?

Nous avons plusieurs jours partagé le repas des enfants et l’ensemble de la prestation nous a semblé très correcte.

Certains aliments sont systématiquement refusés par les enfants comme la soupe, et elle a été enlevée de la carte pour notre cantine.

Pour ce qui est de la qualité API RESTAURATION cherche déjà à mener des actions de développement durable et fournit des repas issus le plus souvent de producteurs locaux.

Cette action « anti-gaspi » demande l’engagement de chacun, prestataire, enfants, adultes encadrants, élus, agents de cantine et surtout vous, parents, pour nous aider dans l’éducation à la diversification des aliments et dans l’éducation au goût des enfants.